Une conversation intime avec Dieu

Article

Jenny Sinatra
Du Héraut de la Science Chrétienne. Publié en ligne - 20 Décembre 2021.

Par la fenêtre, on voyait la neige tomber. C’était le jour de Noël. Papy venait d’allumer un feu dans la cheminée. Les cadeaux étaient ouverts, et nous venions de prendre le repas de Noël avec ma pizza préférée ! C’était cool, non ? 

Mais en fait je n’étais ni joyeuse ni satisfaite. Il faisait trop froid pour sortir, et toute ma famille était assise dans la même pièce. Ma sœur m’ennuyait ; j’étais fatiguée et de mauvaise humeur à force d’écouter des histoires interminables sur le sport, racontées par papa et mon oncle. Que s’était-il passé ? Quelques minutes avant, tout allait bien. Maintenant, je désirais simplement que le jour de Noël soit fini.

Trouver un endroit pour être seule pendant un petit moment et ressentir l’amour de Dieu a toujours amélioré les choses. J’ai donc grimpé les escaliers pour trouver un endroit confortable afin de prier et de parler avec Dieu. Je n’aimais pas avoir un mauvais comportement envers ma famille. J’étais toute bouleversée, comme si on avait soufflé une bougie et que la joie de Noël s’était éteinte.

Alors que j’étais assise dans un grand fauteuil près de la fenêtre, en train de regarder au-delà de la pelouse, je me suis sentie calme et paisible. Je priais pour entendre ce que Dieu avait à me dire.

Des oies volaient dans le ciel gris. Elles ne savaient pas que c’était Noël. En fait, Dieu ignore que certains jours sont particuliers et d’autres non. Dieu ne donne pas d’amour en fonction du calendrier ; Dieu est l’Amour qui ne change jamais.

La venue au monde de Christ Jésus sous la forme d’un bébé dans une crèche fut un événement sacré, qui ne se reproduira jamais. Cette naissance a révélé que la tendresse de Dieu est là et qu’elle nous guérit. C’est ce que nous célébrons à Noël. Et même si le jour de Noël n’arrive qu’une fois par an, le Christ – le message clair et lumineux de l’amour de Dieu – demeure avec nous et nous pouvons le ressentir chaque jour. Je pouvais chasser ma tristesse et retrouver la paix grâce à ce que Dieu est et à ce qu’Il fait pour Ses enfants.

J’ai passé un peu plus de temps à regarder par la fenêtre et à aimer Dieu. Quand je suis redescendue dans le salon, j’ai regardé autour de moi. Papy jouait aux cartes avec papa et mon oncle ; maman et ma sœur se reposaient sur le canapé en lisant. Alors qu’auparavant je me sentais à l’étroit dans la pièce à cause du trop grand nombre de personnes, j’étais maintenant en paix. Je ressentais un amour qui ne pouvait venir que de Dieu. Cet amour avait sa place dans chaque maison, dans chaque appartement, dans chaque endroit dans le monde.

On n’a pas à attendre de vivre un moment difficile pour avoir une conversation privée avec Dieu. A tout moment, on peut parler avec Dieu, quelle que soit la raison. Lorsqu’on prend le temps de faire cela, on obtient exactement ce dont on a besoin pour aller de l’avant, comme je l’ai fait en ce jour de Noël.

Pour avoir le plein accès aux contenus du Héraut, activez le compte personnel qui est associé à tout abonnement au Héraut papier ou abonnez-vous à JSH-Online dès aujourd’hui !