LA SCIENCE CHRÉTIENNE : UNE VISION PLUS CLAIRE DE VOUS-MÊME

 

une conférence par Lyle Young,

Membre du Conseil des conférences de la Science Chrétienne

Pour plus d’information sur Lyle, suivez ce lien : https://www.christianscience.com/fr/lecturers/lyle-young

Qui sommes-nous réellement ? Vous, moi, et toute l’humanité ? La santé, l’harmonie et la joie que nous éprouvons dans la vie dépendent de la réponse que nous apportons à cette question.

Mary Baker Eddy, qui a fondé l’église de la Science Chrétienne, a perçu en profondeur que la nature de Dieu est Amour infini. Elle a perçu que Dieu est la seule substance, la seule intelligence et la seule Vie de l’univers, sans l’opposition généralement attribuée aux ténèbres ou au mal. De plus, Mary Baker Eddy a réalisé que cela était la base des guérisons opérées par Jésus.

C’est révolutionnaire. !

Mary Baker Eddy n’a pas dit que les conflits, les luttes et la maladie existaient en tant que réalités inévitables, et qu’en supplément il y avait aussi l’amour de Dieu. Elle a vu qu’à la place de l’existence matérielle imparfaite (dont on suppose habituellement qu’elle nous définit inévitablement) il y a l’Amour infini, ainsi que la création authentique qui est l’expression spirituelle parfaite de cet Amour. Pour Mary Baker Eddy, l’Amour infini, parce qu’il est infini, exclut tout simplement la possibilité qu’il existe quoi que ce soit d’autre.

Une telle théologie inhabituelle aurait pu finir en note de bas de page de l’histoire, sauf que Mary Baker Eddy et ses élèves l’ont hardiment utilisée pour revigorer le christianisme et son élément perdu de guérison. Depuis lors, quelque 65 000 récits de guérison ont été vérifiés et publiés – des guérisons de toutes sortes, depuis le cancer jusqu’au sida, en passant par la cécité, la toxicomanie ou les fractures.

En voici un exemple. Il y a plusieurs dizaines d’années, on a diagnostiqué à une de mes amies un cancer de l’abdomen. Un acte de chirurgie exploratoire a révélé de nombreuses tumeurs. Ses médecins ne pensaient pas qu’elle pourrait vivre beaucoup plus longtemps, mais ils ont cependant recommandé une deuxième opération pour déterminer le meilleur traitement.

Pendant ce temps, mon amie priait avec un praticien de la Science Chrétienne. Elle a commencé à percevoir qu’elle n’était ni entièrement ni même partiellement matérielle – c’est-à-dire dépendante de ses gènes ou de son enfance, de la chirurgie ou de la chimiothérapie – mais qu’elle était purement spirituelle, faisant partie de la création spirituelle parfaite mentionnée ci-dessus.

A la demande pressante de son mari, mon amie a programmé la deuxième opération. Par la suite, le chirurgien a rapporté, selon ses propres termes, qu’elle était « propre comme un bébé ».

Dans la mesure où nous acceptons que notre identité est purement spirituelle – sachant que chacun de nous, en tant qu’expression unique de l’Amour infini, resplendit dès maintenant et éternellement – nous expérimentons la guérison. En résultent le bien-être, le progrès spirituel, la joie au plus grand degré, et des opportunités s’offrent à nous.

 

Laisser un commentaire

33 + = 37